Découvrir les Enfants du Soleil

Qui sommes-nous ?

Fondée en 1985, l’association française Les Enfants du Soleil est reconnue d’utilité publique et bénéficie, depuis 1995, d’un accord de Siège délivré par l’État malgache.

Depuis plus de vingt-cinq ans, les Enfants du Soleil apporte aide et assistance à des enfants en situation très difficile à Madagascar. Elle s’intéresse, en tout premier lieu, aux enfants qui, n’ayant plus de lien avec leur famille, vivent de la rue et dans la rue des grandes villes. Son objectif est de réinsérer ces jeunes dans la société et d’en faire des citoyens responsables.

Depuis l’origine, les Enfants du Soleil, a choisi de s’appuyer sur un personnel exclusivement malgache. Ce sont plus de cent cinquante employés locaux (éducateurs, assistants sociaux, etc.) qui, soutenus par une trentaine de bénévoles en France, qui accompagnent les enfants.

Aujourd’hui l’association, par le biais de diverses structures, soutient plus de 1500 dans les plus grandes villes de Madagascar : Tananarive, Antsirabe, Fianarantsoa, Tamatave et Tuléar.

Notre histoire

En 1984, Robert Richard, tout juste nommé à l’Ambassade de France au Soudan, découvre le dénuement total de milliers d’enfants et d’adultes qui errent et meurent de faim dans les rues de Khartoum et ce dans l’indifférence générale. Bouleversé, Robert Richard décide d’apporter une aide immédiate et, à ses frais organise des distributions de nourriture et d’eau potable et hébergera jusqu’à 50 familles dans son grand jardin. Cette goutte d’eau, comme il le disait, se devait d’évoluer très rapidement et, en liaison avec l’Ambassade et divers organisations, une association a été créée. En trois ans ce sont près de 10 000 enfants qui ont été secourus. Les Chammassa, en français Les Enfants du Soleil étaient nés en 1985.

En 1988, le Tchad, pays voisin, rencontrait les mêmes problèmes et avec l’aide de l’Armée Française, 4 foyers sont ouverts pour accueillir les enfants des rues. Actions qui plus tard furent interrompues pour des raisons politiques. Quelques temps plus tard, avec ténacité, Robert Richard se tourne vers le Sénégal, où, avec l’aide de Pierre Boutaud de nouveaux foyers sont créés. Ces structures sont toujours actives dans le cadre d’une autre association.

C’est dès 1992, que l’association les Enfants du Soleil commence à œuvrer à Madagascar où là aussi la misère des enfants est immense. Pierre Boutaud, avec un dynamiste et une efficacité hors du commun, développe l’association en créant de nouveaux foyers et en améliorant les condition d’accueil et de suivi des enfants. L’association devient petit à petit un modèle et ce en respectant les spécificités de Madagascar.

Les successeurs de Pierre Boutaud, MM. François Gaubert, Roger Thivoyon, Arnaud de Villeneuve, Hans-Peter Schomaker et Dominique Pernollet poursuivent ses actions dans un seul but : donner, avec toute la bienveillance et le respect possibles, un avenir digne de ce nom aux plus défavorisés.

Notre équipe


En France


Dominique Pernollet

Président

Anne-Caroline Dispot-Kearney

Vice-présidente

Jean-René Lyon

Vice-président

Donateur passif pour les Enfants du Soleil depuis 25 ans, j'ai eu l'occasion de visiter les villages lors d'un voyage touristique. J'ai été marqué par la misère et par l'excellent travail effectué par EDS. Une fois à la retraite, j'ai décidé de devenir actif dans cette belle association.

Jérôme de Bayser

Trésorier

Zaïd Cassam-Chenai

Secrétaire général

Natif de Madagascar, j'ai été sensible à la mission des Enfants Du Soleil, avec qui j'ai collaboré dans le cadre de mes fonctions à la Fondation Alliance française. C'est donc naturellement que j'ai rejoint l'association lorsque j'ai pris ma retraite en 2016.

Caty Rocher

Administratrice

Lors d'un voyage touristique à Madagascar, j'ai découvert les enfants des rues. Une fois ma carrière professionnelle terminée en 2009, j'ai intégré les Enfants du Soleil pour m'occuper de ces enfants. Je n’ai jamais regretté ce choix.

Monique Gonthier

Administratrice

C'est une de mes patientes qui m'a fait connaître EDS. Après ma retraite, j'ai été sur place. Les contacts avec le personnel malgache des villages EDS m'ont conforté dans mon intention d'aider cette association impliquée depuis plus de 25 ans dans la prise en charge des enfants et des mères malgaches en grande précarité.


À Madagascar


Irène Rasolofomanantsoa

Déléguée générale à Madagascar

Dinasoa Randriamarolahy

Responsable de site Tananarive

Haingotiana Voloniaina

Responsable de site Antsirabe

Nike Ralaizanaka

Responsable de site Fianarantsoa

Romain Fianarantsoa

Responsable de site Tamatave